mercredi, 09 septembre 2020 07:59

Septembre • Octobre 2020 édito

Septembre • Octobre 2020

 Vous avez dit “complexité” ?

Je savais que l’on entrait dans l’ère de la complexité !

Pour donner à l’humanité une chance de survie, il faudrait nous autoriser la remise en question et l’évolution adaptée de :

    - toutes nos habitudes de vie et nos comportements,
    - toutes nos croyances ou certitudes,
    - toute l’organisation de nos systèmes de santé, économiques, politiques, éducationnels, sociaux, culturels, religieux…
    - beaucoup de dynamiques porteuses des plus grands espoirs pour notre humanité mais, en revanche, soyons prudents, la 5G annoncée, ne favoriseront que l’éclosion d’un trans-humanisme qui, au nom de la Vie, engendrera la mort….

 

Le souffle de cette Vie s’éteint sous le poids de notre sincérité et de notre bienveillance mal ajustées. Ce phénomène s’incarne dans ce coronavirus. Pour info, la “glande pinéale” de notre cortex et qui influe très largement sur notre système immunitaire a été baptisée au IIème siècle de notre ère : kornarion…

Cherchez l’erreur !

    - Oui, ce virus existe.
    - Oui, il se propage.
    - Oui, il faut des gestes barrières et probablement un minimum de distanciation mais pourquoi ne dit-on pas haut et fort que le meilleur remède contre ce virus, c’est nous-mêmes et en particulier l’attention portée notre système immunitaire ! (voir p 24 ”Bas les masques !”)

Ce remède est dans notre désir et notre EN-VIE de Vivre, de “ Donner du Sens et d’Inventer Demain” !

Cela s’appelle l’écologie intégrale et elle prend sa source dans une vie intérieure, cette pleine conscience qui autorise le “pouvoir du moment présent” !
On est loin du défoulement anarchique (et pourtant explicable) des fêtes de la Musique ou des rassemblements sur les plages ou dans les bars mais qui a proposé une autre alternative à notre jeunesse de France “qui a soif” !



La vraie croissance de Demain : (pour Grandir et non plus pour grossir…)

-    la nôtre, individuellement,
-    celle de nos entreprises et de toutes nos organisations
-    celle de notre système local, national, européen et planétaire

devra se colorer d’une simplicité, d’une sobriété, d’une frugalité voire d’une teinte d’humilité.
Elles seront les pétales d’une fleur plantée dans l’humus de nos solidarités et de notre attention aux plus faibles, aux blessés, aux fragiles et au Bien Commun dans toutes ses dimensions.

Comment ce message peut-il enfin prendre corps, s’incarner dans le quotidien de nos vies et en particulier dans les cœurs de ceux qui, parmi nous, sont les plus blessés. Ils ne trouvent, aujourd’hui, comme moyen de survie, que l’extrême de la violence ou d’un refus catégorique d’obéissance en lien avec ces blessures et à leurs auteurs pressentis.



Non Monsieur Macron, ce n’est pas la solution !


Vos milliards inventés ne répondront pas à eux-seuls à un besoin qui est beaucoup plus profond et qui n’est même peut-être pas identifié par leurs destinataires !

Une série de ratios bien étudiés ne pourra pas, par une croissance retrouvée, au prix d’une consommation réinventée, faire taire l’expression de cette injustice hurlée.

Dans toutes les entreprises modernes ou dans nos nouvelles organisations, le projet de développement s’articule autour « d’une raison d’être », d’un Sens à Donner (voir page 22).

C’est ce que j’exprime depuis si longtemps, déjà à travers les éditoriaux des 30 années de Sortir Magazine. Je le redis une nouvelle fois, sans cette recherche de sens, sans la réponse au “Pour Quoi”, différent du “Pourquoi”, nous continuerons à utiliser des moyens artificiels.

D’où ma façon quelle que peu humoristique d’appeler à la création d’un Ministère de l’Intériorité pour confirmer les stratégies développées au Ministère de l’Intérieur ou dans d’autres …

Un vrai “Caste(x)te” non pas chinois mais bien français !

 

 

Benoît

 

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.