vendredi, 03 novembre 2017 06:08

Novembre • Décembre 2017 édito

Novembre • Décembre 2017
A
l’heure où notre gouvernement se la joue « entreprise libérée » où chacun peut apporter son talent et son expertise »... A l’heure où Leclerc favorise le recyclage des prospectus « balancés » dans nos boîtes aux lettres... A l’heure où Carrefour nous propose une psychanalyse « en live » en nous invitant à « optimiser »...A l’heure où Intermarché devient champion du monde d’une pêche raisonnée et équitable...

Comment discerner l’authenticité de toutes ces annonces publicitaires ?
Comment ne pas voir l’opportunité d’exploiter commercialement une mouvance qui émerge et sensibilise un grand nombre de nos concitoyens ? La publicité sait s’approprier toutes sortes de phénomènes sociologiques, les techniques issues des sciences humaines pour toujours mieux vendre et ainsi nous maintenir dans une logique d’hyperconsommation.

Pourquoi n’auraient-ils pas reçu une belle illumination et ne seraient-ils pas habités tout à coup d’un désir profond d’un changement authentique au profit de tous ?
Le « Moi Je » trop flagrant, les comportements, le besoin de paraître et celui de satisfaire un actionnariat gourmand, sont des signes peu trompeurs !
Oui mais... Reprenant le troisième accord toltèque « ne faites pas de suppositions », si je soupçonne qu’il y a supercherie, ne suis-je pas un frein au développement souhaité pour « Inventer Demain » ?

Comment discerner ? Une fois encore, rendez-vous avec la complexité ?

Au fait, dans quelle mesure L1mpresario n’exploite-t-il pas une nouvelle niche pour un développement commercial « dans l’air du temps » ? Vous comprenez mieux maintenant l’importance de vos avis et retours, la nécessité d’une association adossée pour nous maintenir sur la courbe verte. Un sujet à aborder avec Marc Halévy le 21 novembre...

Benoît

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

L'actu de l'équipe et du mag