lundi, 09 septembre 2019 12:11

‘‘A la rentrée : la Méditation de ressourcement, une manière de prolonger les bienfaits des vacances !”

‘‘A la rentrée : la Méditation de ressourcement, une manière de prolonger les bienfaits des vacances !”

 

 
V

ous avez peut-être une idée plus ou moins précise de ce qu’est la méditation mais peu de personnes ont obtenu de véritables bienfaits concrets dans la pratique de la méditation.

Partant de ce constat, je vous propose de voir en quoi la méditation peut aider à changer merveilleusement votre vie et votre rapport à vous-même. Une façon de prolonger les vacances tout en reprenant le cours de l’année…

Méditer, c’est un art qui permet de ne pas rester dans le circuit du mental. L’activité du mental empêche d’être en paix, de prendre de la hauteur, de souffler, de vous poser, d’être dans le lâcher-prise, d’être détendu, d’être ressourcé…

Si trop penser génère des tensions physiques ou émotionnelles qui, à la longue, deviennent de plus en plus sévères, utiliser un levier naturel pour être moins dans la pensée, le mental, permet d’optimiser sa santé et son bien-être neuro-émotionnel. De nombreuses études sont maintenant disponibles, illustrant les bienfaits de la méditation sur le corps, le bien-être intérieur et l’élan de vie ; je préfère vous illustrer comment atteindre rapidement une méditation efficace et y trouver un plaisir toujours renouvelé.

« Méditer : un art de se donner du respect. »

Lien entre vacances et méditation en cours d’année :

Dans le mot « vacances » nous trouvons la racine étymologique de « vacant » et donc de « vacuité ». C’est se libérer d’un tas de tensions, de préoccupations, de surcharges mentales ou émotionnelles.

C’est cela qui fait que nous retrouvons alors un état particulier, léger, fluide, spacieux : état zen ou de tao (équilibre ou béatitude, encore appelée plénitude selon les traditions). Comme nous l’approchons, le goûtons quelque peu pendant les vacances.

Un des leviers pour décrocher du mental et obtenir rapidement les fruits de la pratique :

Dès lors que vous fermez les yeux, vous observez qu’apparaissent des pensées plus ou moins abondantes. C’est la conséquence d’être trop présent à son mental et pas assez à son corps ou à son âme.

Dès qu’une pensée apparaît, il y a 2 possibilités : laisser une 2ème, puis une 3ème s’enchaîner ou bien prendre appui sur une sensation corporelle. Il y a ainsi un choix clair qui apparaît et que l’on peut utiliser.

En devenant conscient de la sensation, du contact des pieds avec le sol par exemple, cela empêche d’être dans le train des pensées. Or, il est remarqué que moins on laisse les pensées tourner comme un manège et plus il y a une joie intérieure qui monte et emplie la conscience. Cette joie, qui ne dépend pas de ce qui se passe dans votre vie, est une des nombreuses expressions de la partie la plus élevée de vous-même : votre Essence ou Elan de vie.

Cette joie est, la plupart du temps accompagnée d’une profonde paix, sérénité, légèreté et bien sûr une grande décontraction du corps qui se « nettoie » du stress accumulé, parfois depuis des années !

Très rapidement, c’est un état de plénitude qui se déploie comme une fleur en présence du soleil. Ici, dans cette pratique, le soleil, c’est votre présence à une sensation corporelle neutre et la fleur c’est la plus haute expression de vous-même qui ne demande qu’à s’ouvrir…

 

Olivier RIVES

Thérapeute psycho-corporel

Accompagnateur en « méditation de ressourcement »

Annecy - 06.76.50.59.09

 



Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.