vendredi, 07 septembre 2018 09:47

‘‘dis Mère-Grand...’’ : Le gingembre

‘‘dis Mère-Grand...’’ : Le gingembre
V
ous avez dit « remède de Grand-mère » ?
Véritable puits de connaissance, cette Grand-mère qui transmettait son savoir à sa fille, est à l’honneur dans cette rubrique*, avec la présentation d’une plante, de ses vertus et de la façon de l’utiliser.

Aujourd'hui : Le gingembre” (Zingiber officinale)
Famille des zingibéracées, cette plante vivace à feuilles linéaires lancéolées, aux fleurs blanches ou jaunes est originaire d’Asie et cultivée dans toutes les régions tropicales. Son rhizome (partie souterraine) en forme de main, riche en huiles essentielles, est très aromatique. Recherché et apprécié en cuisine pour sa saveur chaude et piquante, il est traditionnellement utilisé pour ses vertus santé.

Historique
Connu en Europe depuis l’antiquité, c’est surtout à partir du IXe siècle qu’il se répand sur notre continent.
Au Moyen Age il est réputé pour préserver de la peste et de l’hystérie. Hildegarde le recommande à ceux qui ont l’estomac lourd ou une constipation. Il est également cité dans les livres de cuisine pour aromatiser des plats sophistiqués. En médecine chinoise, il est le remède des rhumatismes car il combat le « froid interne » et en médecine ayurvédique il est préconisé pour faire baisser le cholestérol. Les anglo-saxons l’utilisent beaucoup dans les pâtisseries, gâteaux et boissons comme la « ginger beer » par exemple.

Propriétés médicinales
Grâce à sa richesse en huiles essentielles et nombreux composants tels que gingérols et shogaols entre autres, le gingembre possède de nombreuses propriétés : tonique, digestif, anti-nauséeux et anti-vomitif, protecteur gastrique, anti-inflammatoire, antioxydant, stimulant de la circulation sanguine, réchauffant, immunostimulant, antibactérien et antiviral, hypoglycémiant, antirhumatismal, etc. Il est indiqué pour les digestions difficiles, la fatigue et pour prévenir les rhumes, grippe et autres maux de gorge mais aussi pour les nausées liées à la grossesse au mal des transports ou à certains traitements médicaux.

Marie Pereira, Naturopathe - Botanic®

Utilisations

En cuisine :
On utilise la poudre ou la racine fraiche de préférence bio, finement hachée ou râpée dans les plats, soupes, desserts, pâtisseries, smoothies, huile aromatique, boissons et infusions. Il se marie bien avec d’autres épices comme le curcuma, la cannelle, la cardamome, etc…

Infusion de gingembre :
1 ou 2 c. à café (5 à 10g) de gingembre frais râpé ou finement tranché dans une grande tasse d’eau chaude, laisser infuser minimum 10 mn. On peut y ajouter citron et miel pour obtenir une boisson gourmande et pleine de vertus, à boire chaude ou froide.

Rhumatismes et douleurs musculaires :
Diluer 2 ou 3 gouttes d’huile essentielle de gingembre bio dans 1 c. à soupe d’huile de macération d’arnica et appliquer localement sur les zones douloureuses 2 à 4 fois par jour pendant 1 à 2 semaines. On peut l’associer à d’autres huiles essentielles comme la gaulthérie ou le laurier noble pour renforcer son action (diluer à 10% d’HE au total. Respectez les précautions d'usage liées aux HE.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.