vendredi, 07 septembre 2018 08:40

Du Développement Personnel au développement fraternel

Du Développement Personnel au développement fraternel
C
‘est le sous-titre du dernier livre proposé par Sébastien Henri : “Ensemble”. Sébastien interviendra durant le Salon “On est Bien !” à travers une conférence (dimanche 30 sept à 12h30) puis une table ronde qu’il animera ce même jour à 17h30.
Cette dimension proposée représente pour moi une étape significative sur le cheminement extraordinaire qui nous est proposé de vivre à la rencontre de nous-mêmes et des autres, sur le sens à donner à notre Vie.

Les outils, et en particulier ceux qui vous sont présentés dans ces pages, sont justes fabuleux. Proposant de sortir du rythme un peu fou imposé par notre quotidien, ils nous invitent à tenir compte de notre corps, des messages éventuels qu’il nous adresse, de nos émotions et de leur langage qui n’est pas moins “parlant”. Les résultats ne se font souvent pas attendre avec un réel mieux-être perceptible rapidement et c’est très bien ainsi.

Et puis, il y a cette autre partie de “qui nous sommes réellement”, cette partie de nous plus secrète, plus intime qu’on appelle “la vie intérieure”. Je pense que c’est elle qui est fondamentalement moteur et réponse à notre quête de sens. C’est elle qui nous pousse à la relation, en particulier vers celui qui a peut-être besoin de ma présence, de ma complicité voire de ma compassion.

C’est alors que la “magie” intervient ! Il ressort de cette expérience du don de nous-mêmes, parfois même dans de petites choses du quotidien, un sourire, un “bonjour”, une main tendue… comme l’accès à un sentiment profond, une paix intérieure colorée d’une joie qui dépasse le simple constat d’un mieux-être ressenti dans la tête ou dans le corps.

Comme j’ai pu l’exprimer dans l’éditorial de ce numéro, la spiritualité évoquée dans ces lignes nous ouvre vers un autre “vivre ensemble”. Celui qui manque à trop de nos organisations. Les Ministres défilent les uns après les autres avec ce constat d’impuissance qui peut faire peur et tout au moins interroger.

Tant que nous n’aurons pas compris qu’il nous faut d’abord donner une attention particulière à cette vie qui nous anime (ou devrait nous animer) de l’intérieur, nos tentatives de construction sociétale seront vaines.

Je pense que la fraternité évoquée par Sébastien Henri est de cet ordre là. Il a le mérite d’associer dans son ouvrage à la fois cette nécessité de prendre le temps et aussi de poser de petits actes concrets qui rejoignent les outils du développement personnel.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.