mercredi, 07 novembre 2018 13:57

Mois de L’Economie Sociale et Solidaire

Mois de L’Economie Sociale et Solidaire
D
éveloppement durable, transition énergétique, réchauffement climatique, empreinte carbone, économie locale et circuits courts, tri des déchets et recyclage, énergies nouvelles, protection de l’environnement…!
Les expressions dénonçant l’urgence des temps envahissent notre quotidien et en particulier nos media. Pas une journée ne passe sans un nouvel avertissement pour souligner nos comportements irresponsables en lien avec un système basé sur la croissance à tout prix.

L’intitulé “Economie Sociale et Solidaire” est moins répandu, probablement parce qu’il vient interroger plus directement le développement de nos entreprises et de nos différents systèmes organisationnels. L’Economie Sociale et Solidaire est pourtant le levier le plus opérationnel et le vecteur le plus fort pour prétendre à un réel changement.

Nos politiques ont conscience à la fois de l’importance de cette démarche initiée un peu partout sur notre territoire et du nombre croissant d’électeurs qui sont déterminés à l’intégrer dans leur quotidien de professionnels, de responsables d’associations ou de collectivités et bien sûr de particuliers. C’est cet élan qui, déjà en 2014, avait induit la loi promulguée au mois de juillet de cette année-là : la Loi sur l’Economie Sociale et Solidaire.
Ce “feu vert” autorisant de créer de nouvelles organisations juridiques, de favoriser des initiatives axées sur un nouveau “ produire, consommer et vivre ensemble” et même de créer une monnaie locale, vient toucher de plus en plus de structures qui s’organisent et se regroupent pour un soutien mutuel, pour une meilleure reconnaissance et pour sensibiliser le plus grand nombre. C’est la proposition qui nous est faite par les structures organisatrices de ce “Mois de l’Economie Sociale et Solidaire”.
Un beau programme présenté dans nos colonnes et qui montrera que cette dynamique peut tous nous rejoindre à chaque angle de rue de notre quartier, de notre ville, de notre département et de notre pays tout entier en espérant rejoindre bientôt tous les projets initiés sur notre planète… Espérons simplement que les dirigeants inconscients de plusieurs puissances internationales concernées “foutront la paix” à nos planètes et à leur environnement.
“Les Hommes de bonne volonté” veulent bien tenter de rattraper les dégâts sur la terre mais, dans l’espace, se sera encore plus compliqué ! Que celui qui a des oreilles qu’il entende…

Benoît
+ d'infos sur www.ess.team

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.