Effectivement, la dernière édition de Limpresario avait une coloration plus fortement “spirituelle”. C’était peut-être en lien avec la formulation des vœux pour cette nouvelle année qui revêtait une teneur plus grave. En effet, à la vue des tensions sociales et en constatant que malgré l’urgence reconnue d’avoir à changer nos modes de vie, nous ne sommes pas encore suffisamment acteurs de cette transition. Les plus grands responsables économiques et politiques de la planète confirment la nécessité de ce changement dans leur promesse mais sont-ils encore crédibles ?

Nous relatons dans ces colonnes la belle initiative renouvelée de cette Semaine du Développement Durable à Annecy. Nous y consacrons trois pages tant le sujet est d’importance et que l’occasion proposée par nos responsables politiques locaux mérite d’être soulignée.
Comme nous aurions apprécié d’être entendu et reçu, à cette occasion, comme nous en avons formulé la demande auprès du responsable de la Direction de l’Economie Durable et de la Transition énergétique à la Mairie d’Annecy. A l’heure du Grand Débat, l’occasion eut peut-être été belle de dépasser un processus imposant à la presse d’être prioritairement reçue par le Service Communication (d’autant plus que cette étape avait déjà eu lieu) ! Notre organisation a besoin de structures et de processus pour fonctionner mais ce qui sera et fera le système de demain reste à inventer !

Je ne formule aucun reproche car je sais que le chemin sera long, difficile et qu’il faudra une grande confiance et beaucoup d’espérance pour construire demain.

Bravo à La Mairie de savoir une fois encore regrouper les acteurs de la Transition dans cette belle dynamique de partage et de proposer la rencontre avec le grand public à l’occasion d’une programmation présentée dans les pages suivantes.
Nous nous donnons tous rendez-vous sur le Village du Développement Durable les 4 et 5 avril prochain en face de Courier, en particulier sur le stand de La Monnaie Locale, La Gentiane, qui fêtera sa première bougie !

TELECHARGER LE PROGRAMME 

Benoît

 

 

les abeilles


sont


des sentinelles...

U
n jour, alors jeune étudiant voyageant en auto-stop, celui qui se proposa de m’emmener plus loin s’avéra être un apiculteur. Ce hasard me donna l’occasion, en visitant avec lui quelques-unes de ses ruches, de découvrir le bruissement des abeilles, le parfum de l’essaim, la saveur du miel et l’organisation fascinante du petit peuple grouillant de la ruche.

une entreprise


pleine


de saveurs...

E
n 2010 est arrivé un nouveau phénomène en France, les food truck. Valorisant les zones d’activités économiques, les marchés, les festivals… Ils proposent des mets variés à emporter, avec des produits de qualité issus de producteurs locaux. Il y en a pour tous les goûts, de la cuisine traditionnelle, du terroir, aux burgers, en passant par la cuisine du monde.

Le film suggère l’éclosion


d’un lobbying citoyen


tourné vers le bien commun

«D
es Clics de Conscience » est une aventure émouvante mais aussi un documentaire pédagogique sur la place du citoyen dans notre démocratie.

plus de 200 personnes


attachées à la mission


qui leur est confiée

U
n nom qui résonne comme quelques notes de musique et, de façon inattendue, nous avons retrouvé quelques instants chantants à l’Anniversaire des 60 ans de cette structure qui fait la fierté de tous les habitants des rives du lac : le SILA (Syndicat Mixte du Lac d’Annecy).
Extrait de la chaîne Youtube de DID67.
Pour aller sur sa chaîne : CLIQUER ICI
Plus de 10 000 Indonésiens ont interprété la Saman, la danse traditionnelle « des mille mains », pour protester contre la destruction du parc national de Gunung Leuser.
P
our certains d’entre nous, la voiture est synonyme de confort, de sécurité, de puissance, de vitesse, bref, de performances technologiques. Pour d’autres, c’est un objet statutaire et narcissique, un symbole de réussite voire un outil de séduction. N’oublions pas sa valeur sentimentale !
B
asée à Paris, Zero Waste France est une association de protection de l’environnement créée il y a 20 ans. Animée par une équipe de bénévoles et de permanents, elle propose la démarche zéro déchet, zéro gaspillage qui vise à réduire la production de déchets et à mieux traiter ceux que l’on produit. En effet, chaque français génère aujourd’hui plus de 590 kg de déchets par an et la plupart sont brûlés ou enfouis provoquant dans un deuxième temps pollution de l’air, des sols et des océans.

JE RENCONTRAIS


DES GENS CONVAINCUS


PASSIONNÉS

J
'aimerais pouvoir dire avec fierté, que l’écologie et le bio ont toujours étés une priorité pour moi. Allez, soyons honnêtes... Pas vraiment !
J’envisageais le « bio » comme un mode de consommation coûteux et l’écologie, OK, mais je trouvais cela compliqué et contraignant. Il aura fallu du temps pour que cette petite graine puisse germer dans la forêt vierge qu’était mon cerveau à ce sujet.

La difficulté aujourd’hui


réside dans la présence


de substances émergentes

E
n France, l’eau du robinet est l’un des aliments les plus surveillés. L’Etat, par l’intermédiaire du Ministère des affaires sociales et de la santé, garantit la sécurité sanitaire par des contrôles permanents au niveau des installations, du traitement et de la distribution.
À
la mi-janvier, une vague de froid inédite depuis 5 ans a traversée la France, et avec elle son lot de questions sur la meilleure façon de chauffer nos habitations.

Nous essayons de faire


notre part en cultivant


pour et avec les autres

J
e fais partie d’un groupe de citoyens qui souhaitent (re)créer en ville des jardins comestibles participatifs, accessibles et ouverts à tous. Nous nous sommes rencontrés en 2014 puis regroupés pour former le collectif Incroyables Comestibles Annecy.

Ce que jeux


c’est participer à la vie


dans un sens plus large

P
ourquoi décide-t-on de changer de vie ? Qu’est ce qui peut déclencher un changement radical de direction ?