vendredi, 03 novembre 2017 15:41

‘‘dis Mère-Grand...’’ : l’échinacée

‘‘dis Mère-Grand...’’ : l’échinacée
V
ous avez dit « remède de Grand-mère » ?
Véritable puits de connaissance, cette Grand-mère qui transmettait son savoir à sa fille, est à l’honneur dans cette rubrique*, avec la présentation d’une plante, de ses vertus et de la façon de l’utiliser.

Aujourd'hui : l'Ail (Allium sativum)
Originaire d’Amérique du Nord, et parfois confondue avec la marguerite, l’échinacée vous offre une très belle floraison de l’été jusqu’à l’automne. Elle fait partie de famille des astéracées. La plantation s’effectue au printemps dans un lieu abrité et bien ensoleillé. L’échinacée réclame un sol plutôt riche et bien drainé car elle redoute que ses racines stagnent dans l’eau.

Particulièrement résistant à la sécheresse, vous n’hésiterez donc pas à la placer dans un coin chaud et ensoleillé. Facile de culture et d’entretien, l’échinacée réclame peu de soin et fleurit abondement tout l’été.

L’échinacée est une plante à qui on prête de nombreuses vertus et qui est aujourd’hui largement utilisée dans la composition de gélules pour la médecine naturelle. Sur l’échinacée, la racine autant que la partie aérienne, sont utilisées en médecine. On retient 3 variétés pour ses vertues thérapeutiques, l’échinacea angustifolia, Echinacea pallida et Echinacea purpurea. L’échinacea purpurea est la variété la plus utilisée en phytothérapie.

La plante contient de nombreux composés actifs minéraux. On retiendra surtout : du cuivre, manganèse, zinc, fer, magnésium, calcium, des phénols, des alcamides, des polysaccharides et des flavonoÏdes.

Rachel
Bienfaits et propriétés médicinales

Aide à prévenir les rhumes : les résultats des analyses de 2007 sont sans appel, mais les bienfaits peuvent varier selon les individus, de peu efficaces à très efficaces.

Aide à soigner les voies respiratoires : si la maladie s’est déclarée, la prise d’échinacéa peut aider à réduire la durée de l’infection (laryngite, rhume,...).

Aide à traiter les infections urinaires : l’échinacée entre comme traitement d’appoint pour tous les problèmes d’infections du système urinaire.

Idéale pour soigner les maux de gorge : une pulvérisation d’extrait d’échinacée aura autant d’effet qu’un médicament classiquement prescrit.

Aide aux traitements des inflammations cutanées :en usage topique l’échinacée est conseillée pour réduire l’inflammation, mais aussi pour aider à la guérison des petites plaies.
C’est la racine de la plante qui est utilisée et on la retrouve en extrait, en poudre ou encore en gélule.
Il sera possible de faire des infusions, des décoctions, et la posologie recommandée pour de l’échinacée, que ce soit en poudre ou en morceau, est d’environ six grammes par jour.
Pour de l’extrait il conviendra de se rapporter aux indications du fabricant, la concentration en produit pouvant différer.



Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.