vendredi, 06 mars 2020 09:38

Mars • Avril 2020 édito

Mars • Avril 2020
 

Vigilance ou alerte !

Tout se présente comme si notre planète nous envoyait signes sur signes, alertes sur alertes pour nous inviter, avec encore un peu de retenu, à ce que nous prenions des moyens enfin radicaux pour que tout ne brule pas, tout ne soit pas englouti sous les eaux, que les vents n’arrachent pas tout sur leur passage, que nos souffles ne soient pas transmetteurs d’une mort potentielle.

Je ne veux pas faire d’humour mal placé mais dans la liste des messages adressés et des clins d’yeux, ne trouvez-vous pas cocasse que le coronavirus s’invite aux « Contamines ».

Le Mont de la Joie, source de Contamination !

« La nature est un temple où de vivants piliers laissent parfois sortir de confuses paroles. L’homme y passe à travers une forêt de symboles qui l’observent avec des regards familiers… » Charles Baudelaire, poète précurseur du IXXème siècle.

J’ai un peu honte, c’est tellement facile !

Mais quoi ! Chaque jour qui passe nous dit l’impasse et nous continuons à préparer des élections municipales pour les uns et déjà présidentielles pour les autres avec, et c’est terrible, une grande conviction et une grande sincérité de vouloir œuvrer pour le bien de tous.

Et ça ne marchera pas parce que la solution n’est plus dans cette voie organisationnelle.

Ils auront beau récupérer des idées valorisantes de bienveillance, de respect, de gouvernance partagée, d’intelligence collective, de partage… La complexité est telle que cette entropie (désorganisation des systèmes) ne peut trouver une dose de néguentropie (nouvelle organisation) que dans la « noosphère ». Je vous invite tous à venir écouter les explications proposées par Marc Halévy le 17 mars prochain.

C’est probablement de ce type d’éclairage que naîtront les idées nouvelles pour « Inventer Demain ».

 

Benoît

 

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.