jeudi, 14 mars 2019 13:03

“En quête de transe en danse… ”

“En quête de transe en danse… ”
 

Cécile est une amie de longue date. Nous avons fait ensemble notre formation en coaching. Elle était la plus “perchée” d’entre nous ! Tous les phénomènes les plus étranges retenaient son attention. Elle n’en était que plus passionnante car en capacité de croiser subtilement différents outils ou apports théoriques.
Cécile avait présenter l’an dernier, l’équithérapie (travail avec le cheval). Elle nous confie aujourd’hui son expérience vécue dénommée, OBE (Out of Body Experience) ou Sortie de Corps.
Je vous invite au discernement : les états de conscience modifiés sont des phénomènes réels mais que les sciences humaines ne maitrisent pas vraiment encore aujourd’hui. Prudence sans méfiance !


Et si la mort était juste l'âme-hors …  L'âme hors du corps ? Et si, dans chacun de nos sommeils, nous ne faisions que sortir de notre corps, puis y revenir ?

"Lorsque vous rêvez… vous parlez, vous courez, vous serrez des mains… avec quel corps le faites-vous ?"  nous questionnait notre Enseignant-Alchimiste à l'époque.
L'esprit incarné, que nous sommes, fait l'expérience de la matière. Je l'entends comme l'âme à tiers : un tiers d'âme et deux tiers d'autres choses… Le corps, l'âme et l'esprit dont parlent toutes les traditions. Le sel, le soufre et le mercure de la tradition Alchimique !

Ce chemin, que j’ai entamé il y a plus de 20 ans, demande patience, persévérance et courage.
J'ai commencé par prêter une attention toute particulière à mes rêves. Prendre conscience que je rêvais, m'en rappeler et les noter, un par un, dès qu'ils prenaient fin. Puis les décrypter, découvrir les messages glissés ça et là, dans telle ou telle rencontre ou aventure !
Puis je pris conscience, dans mon rêve, que je rêvais : je me réveillais dans mon rêve ! Je pus alors, par exemple, diriger mon vol, atterrissant et décollant à l'envi, lorsque je planais au-dessus des paysages…


Enthousiasmée, je me suis dit que ce serait encore plus exaltant d'être "maître" de mes rêves, c'est-à-dire de les diriger.
Là s'est donc ouvert un autre terrain d'expérimentation, plus vaste, plus difficile, voire plus dangereux. Vaste car les méthodes pour "sortir de son corps" en conscience sont nombreuses. A quelle méthode accorder sa confiance ?
Difficile car l'exercice requiert de traverser la peur de la mort ! Dangereux, enfin, car l'âme va s'affranchir de sa protection… C’est pourquoi il est important d’être accompagné.

La méthode que j'ai choisie invite à se positionner horizontalement et à se décontracter pour atteindre un état entre veille et sommeil, sans s'endormir (là est la première difficulté ☺). Il faut ensuite s'entrainer à dissocier son corps le plus dense (qui pèse sur le lit) de ses corps plus subtils. Tenter de lever un bras, une jambe, le buste, lentement… jusqu'à vivre le moment où l'on perçoit un bras qui se lève, sans que ce soit le bras physique ! Puis, après de multiples essais, arriver à dégager entièrement son corps de rêve (en maintenant sa conscience dedans !!!) de son corps dense et endormi… et parvenir à l'éloigner suffisamment du corps endormi pour se soustraire à son "rappel"...  En effet, notre corps dense est plutôt… effrayé de voir s'éloigner de lui… Ce qui lui donne vie !!!
Je vous souhaite une bonne expérimentation…
A bientôt ?

 

Cécile

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.