lundi, 05 mars 2018 15:23

Coup de boule !

Coup de boule  !
C
’est honteux, c’est scandaleux, c’est abject et c’est immoral…
C’est sournois et pervers… et c’est 43 milliards d’euros en 2017 !
La Française des Jeux représente un « impôt volontaire » valorisé à plus de 3 milliards d’euros par an puisque l’Etat détient 72% des parts de cette structure !
Que cette proposition de jeux soit lamentablement éloignée de toute éthique n’est pas une nouveauté. Qu’elle soit à l’origine d’une addiction touchant principalement les personnes en grande précarité en leur vendant de l’illusion, devient de plus en plus gênant.

Mais le plus grave est sûrement la façon de communiquer de cette institution qui reflète « un savoir-faire » cautionné par le Ministère des Finances !

Utiliser une conjoncture difficile et des situations de grande gêne matérielle et économique pour faire du fric voire renflouer les caisses de l’Etat… Aller soudoyer le peu d’espérance qui reste au cœur de millions de personnes pour leur faire croire que demain elles seront riches !…
Utiliser et bafouer les valeurs telles que la persévérance, l’effort, la constance, la détermination particulièrement en rejoignant le monde du sport…

C’est juste scandaleux !

A l’heure où la France se bat pour obtenir les Jeux Olympiques, les sportifs, les vrais, s’impliquent pour que leurs sports soient mis en valeur sur le territoire national et qu’ils soient l’expression de fraternité et de beauté. D’un autre côté, certains, déjà richissimes, vont vendre leur âme pour quelques dizaines de milliers d’euros en falsifiant ces valeurs en un énorme mensonge.

L’opportunité (pas la chance !) qui sera favorisée par les efforts et la constance évoqués dans les spots publicitaires de la FDJ n’a rien à voir avec la « Chance » telle qu’elle y est proposée de façon mensongère.

Contrairement à l’implication que nous mettons dans nos projets, il n’y a aucun rapport entre la boule numérotée ou le choix de votre chiffre coché et encore moins votre application à « gratter »… Et les efforts déployés pour obtenir un résultat au niveau personnel, social, professionnel ou sportif.

Comme c’est pernicieux, comme c’est lâche ! Et dire que ces gens-là poussent le vice à cacher leur « abus de pouvoir communicant » derrière des œuvres d’utilité publique (aide aux équipements sportifs, aide à la préservation du Patrimoine…).

Une fois encore, « les cartes sont entre nos mains » car rien ne nous oblige à entrer dans leurs combinaisons mais les « jeux sont pipés », leur « machine bien huilée » et l’argent a pris une telle place dans leur système…

Benoît

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.