mercredi, 22 mars 2017 08:50

Frédéric Laloux, réinvente l’organisation

Frédéric Laloux, réinvente l’organisation

Nous jouons


à la roulette russe


avec l’avenir

F
rédéric Laloux est l’auteur d’un ouvrage vendu aujourd’hui à plus de 100 000 exemplaires. Ses recherches sur les modèles organisationnels émergents ont été décrites comme « un saut dans la pensée du management » par certains des spécialistes les plus respectés.
Il conseille un certain nombre de dirigeants sur le chemin d’une transformation radicale de leur organisation.

Extrait page 26 - 27
« Je vais me focaliser dans ce livre sur la question du fonctionnement des organisations. Des considérations plus larges, sur les aspects sociaux et environnementaux ne sont évidemment jamais très loin. Notre planète est devenue trop petite pour héberger notre modèle économique. Nos entreprises contribuent massivement à l’épuisement des ressources naturelles, de nos réserves d’eau et de nos terres arables, tout comme à la destruction des écosystèmes et au changement climatique. Nous jouons à la roulette russe avec l’avenir, misant sur le fait que des solutions technologiques, encore à trouver, nous aiderons à résoudre tous ces problèmes. Ce pari me paraît pour le moins risqué. Du point de vue économique, un modèle de croissance infinie dans un monde aux ressources finies nous mène droit dans le mur. Les récentes crises financières ne sont peut-être que les frémissements avant-coureurs d’un effondrement économique d’une bien plus grande ampleur. Ce n’est probablement pas une exagération mais une triste réalité : la survie des espèces, des écosystèmes et même de l’humanité dépend d’un changement radical dans notre façon de penser les entreprises et l’économie. »

Extrait page 31
« Pour beaucoup d’entre nous, la nécessité de trouver de nouveaux modes d’organisation est de plus en plus criante. Mais pourtant, celui qui prend le risque de s’écarter de la pensée managériale actuelle pour s’aventurer vers l’inconnu a toutes les chances de rencontrer des résistances, de se faire traiter d’idéaliste ou d’insensé. L’anthropologue Margaret Mead a déclaré un jour : « Ne sous-estimez jamais le pouvoir de quelques personnes déterminées à changer le monde. Le monde n’a jamais changé que grâce à ce genre de personnes ». Si vous êtes une de celles-là, si vous vous sentez appelé à créer une façon radicalement nouvelle de travailler ensemble, plus riche, plus humaine, alors j’espère que ce livre vous prouvera que c’est possible, et qu’il vous accompagnera tout au long de votre aventure. Personnellement, je suis intimement convaincu que le monde est prêt et vous attend. »

Extrait page 64
« Aujourd’hui toute entreprise de taille importante doit publier son rapport de RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises). Ces organisations Vertes* considèrent que leurs responsabilités vis à vis de la société font partie intégrante de leur mode d’opération, à la différence des entreprises Oranges* pour qui ce type de rapport n’est qu’une contrainte qui les éloigne de leur but. Les organisations Vertes* placent souvent la responsabilité sociétale au cœur de leur raison d’être, et c’est elle qui les pousse à innover pour devenir des entreprises davantage citoyennes. Elles collaborent avec leurs fournisseurs des pays en développement pour améliorer les conditions de travail et lutter contre l’exploitation des enfants ; elles s’efforcent de réduire leur empreinte carbone et leur consommation d’eau ; elles font en sorte de recycler leurs produits et d’économiser les emballages. Pour leurs dirigeants, la prise en compte des parties prenantes risque d’entraîner un surcoût à court terme, mais elle améliorera le retour sur investissement à long terme, ce qui profitera aux investisseurs. »

« Reinventing Organizations »
Editions Diateino
www.diateino.com

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.