lundi, 18 mai 2020 05:49

"dis Mère-Grand..." : ‘‘L’Asperule odorante”

"dis Mère-Grand..." : ‘‘L’Asperule odorante”

‘‘L’Asperule odorante” : de la famille des Rubaciées. Asperula odorata..

Appelé gaillet odorant, gaillet de bois, reine des bois ou thé des Dames L’aspérule odorante pousse sous les feuillus. Seule Rubiacée, à être présente dans les hétraies en forêt.
Petite plante vivace (de 15 à 40 cm de haut), elle forme des tapis moyennement denses.

Descriptif :

Les feuilles sont disposées de façon verticillées (sous forme d’étoile), spécifique des plantes de la famille des gaillets. Elles sont allongées, avec un minuscule crochet au bout. Les fleurs sont blanches, composées de 4 pétales, au sommet de la tige. Les parties comestibles sont les feuilles et les fleurs.

L’aspérule contient une substance, appelée la coumarine que l’on retrouve également dans le mélilot, la fève de tonka). Elle dégage une saveur de vanille, miel, amande et foin.

Elle nous rappelle également l’odeur des prés fraichement fauchés car une graminées, présente dans les pâturages, nommée la flouve odorante contient également de la coumarine.

 

Précaution pour la cueillette : bien couper la tige pour ne pas arracher la plante et mettre en péril la station où elle pousse.

Il est préférable de cueillir quand le temps est sec et de bien la faire sécher dans un endroit ventilé.

Veillez à ce que les feuilles ne noircissent pas, ce qui montre un mauvais séchage, la coumarine se transforme en dicoumarol, substance toxique.

 

Vertus médicinales :

 

L’aspérule calme l’anxiété et favorise la digestion en stimulant le foie, également antispasmodique, sédative, diurétique et cholagogue.

Ne pas la consommer à haute dose car elle peut provoquer des maux de tête.

 

Autrefois, on l’utilisait également pour parfumer les armoires à linge.

 

En cuisine :

 

Elle peut être utilisées pour des cuissons de viandes à basse température et à l’étouffée (le gigot d’agneau de 7h, par exemple).

Elle sert également à aromatiser les crèmes (infusée pour extraire son parfum).

On élabore aussi le « vin de Mai » (macération de la plante fraiche ou sèche dans un vin blanc)

En gruyère, l’aspérule est appelée « thé suisse ». Une fois séchée elle était préparée en infusion.

 

 

Recette : Crème dessert printanière

- 1l de lait

- 60 gr de Sucre

- 50 gr de fécule

 

Fait chauffer le lait avec quatre à cinq brins d’aspérule départ à froid jusqu’à frémissement, et ensuite laisse infuser 15 mn.

 

Retire les feuilles après infusion.

 

Mélange le sucre et l’amidon de maïs dans un récipient.

Incorporer le lait dans le mélange sucre-amidon de maïs et mélanger au fouet.

Porter à ébullition tout en remuant sans cesse jusqu’à ce que la crème soit onctueuse.

 

Retire du feu et fouetter de temps en temps la crème jusqu’à complet refroidissement pour éviter la formation d’une pellicule à la surface.

 

Christine Belleville - Cuisine Vagabonde

Tel : 06.28.32.43.98

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

 

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.