mardi, 19 mai 2020 08:47

La chute

La chute

Cela nous amène à ce que la Tradition chrétienne appelle “la Chute”.

 

L’Homme va se voir proposer un plan divin, une Alliance :

 

« Je te propose un bonheur immense, tel que tu ne peux même pas l’imaginer.

Je te propose de partager ma condition divine en devenant non pas seulement à mon image (comme le reste de la création) mais aussi à ma ressemblance (devenir semblable !).

 

La seule condition, c’est que nous cheminions ensemble dans une dépendance réciproque qui nous invitera en permanence à un lâcher-prise, à un abandon de l’un pour l’autre : l’Amour, le vrai !

 

Plus je vais me donner à toi et plus tu désireras te donner à moi dans une spirale d’amour in-fini.

 

Pour cela, il faut que, comme moi pour toi, comme le Fils pour toi, tu acceptes de mourir à toi-même et de mourir pour celui que tu aimes.

 

Que tu sois empli de ma Vie ! »

 

 

L’Homme n’a pas accueilli cette proposition de Vie, cette Folie de Dieu !

Dès le départ, l’Homme s’est mis à intellectualiser, à mentaliser cette offre folle.

 

 

Pourtant, l’Homme n’en veut pas à Dieu !

 

 

Il Lui doit tout et en particulier ces fabuleuses conditions de vie dans le Jardin d’Eden. L’Homme raisonne : « Je vais montrer à Dieu que je peux l’aimer et aimer mon prochain et la création toute entière sans avoir recours à Lui. Je peux faire aussi bien et peut-être même mieux sans rester sous sa dépendance ! ».

L’Homme s’idolâtre au lieu d’adorer.

 

C’est exactement ce que nous vivons encore aujourd’hui, phénomène amplifié par nos avancées technologiques qui affirment pouvoir tout contrôler de la vie, de nos relations, de notre santé, de notre devenir…

C’est l’origine du transhumanisme qui, pour moi, est le symbole de toute notre errance et de notre aveuglement.

 

 

Fallait-il un coronavirus pour nous remettre les yeux en face des trous ?`

 

 

 

 

Pages précédentes / suivantes : « La dépendance… Le chiffre « 3 »… »

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.