mardi, 19 mai 2020 08:56

La promesse…

La promesse…

Notre relation à Dieu peut se mieux comprendre par cette analogie.

 

Il s’agit de s’abandonner entre les bras du Père ou de cette Trinité évoquée, de vivre une totale confiance et par là, atteindre « par Lui, avec Lui et en Lui », les conditions promises d’une vie exceptionnelle !

 

Il y aura de quoi satisfaire nos plus folles envies ou excentricités !

 

Nous rêvons tous de vivre sur notre île déserte au milieu de l’Océan Pacifique ! La promesse de Dieu est de nous confier à chacun une planète entière ! C’est pour cela que le nombre des étoiles dans le ciel est supérieur au nombre de grains de sable sur l’ensemble des plages de la planète !!!

 

 

De surcroît, ce cadeau se complètera ces dimensions tout aussi belles et précieuses : la paix, la joie profonde, la sérénité…

 

Toutes les sagesses ou religions ont cette même intuition et invitent à cette expérience qui passe par le silence, la respiration profonde, la relaxation, par une communion avec la beauté d’un site ou le chant d’un oiseau… En cette période mouvementée de pandémie où notre système immunitaire a besoin de se renforcer, voici une voie à suivre surtout si elle peut être accompagnée d’une pointe d’humour tout à fait compatible !

 

 

Alors nous serons des êtres debout et vivants, animés d’un désir lui-même alimenté par ce « par Lui, avec Lui et en Lui », de nous aimer et d’être dans la gratitude de qui nous sommes et, surtout, de qui nous sommes appelés à devenir.

« Dieu a fait l’Homme pour que l’Homme devienne Dieu » (Saint Athanase). Rien que ça !

 

Cette espérance de vie transcendantale se retrouve dans l’aspiration de tous les hommes et femmes qui habitent notre planète, dès lors qu’ils répondent à cette intuition, à ce souffle ou cette énergie intérieure qui les mènent à se relier, se connecter…

 

 

Alors, notre quête, si elle est empreinte d’authenticité, d’humilité voire de pauvreté, conduit l’humanité tout entière en un lieu tellement grand et mystérieux que nous pouvons tous nous rejoindre, dans l’unité, sur ce Chemin.

 

Je ne connais pas bien la tradition bouddhiste mais une forte intuition m’habite depuis de nombreuses années. La bienveillance, la recherche de la compassion, l’abnégation de l’être pour favoriser l’incorporation au grand Tout est juste une autre façon d’exprimer mon aspiration la plus profonde : je serai pleinement Homme lorsque je serai imbibé, habité, inspiré, aspiré dans la vie divine qui m’est proposée.

 

 

Alors pourra advenir la résurrection des « corps » telle que ma foi me la suggère.

Ces corps imbibés et habités pleinement de la vie divine auront une allure que je ne connais pas mais je crois vraiment que Dieu a un plan pour ça !

 

Dieu est tout Amour !

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.