mardi, 14 mai 2019 06:59

“Damien Blampey : ça coule, c’est cool !”

“Damien Blampey : ça coule, c’est cool !”
 
N

ous avons rencontré Damien dans le cadre de l’association La Gentiane, monnaie locale du bassin annécien. A la recherche d’un produit noble, d’utilisation courante et symbolique des valeurs qui portent cette démarche citoyenne, nous avons passé un accord avec Damien pour estampiller un pot de miel aux couleurs de la monnaie locale.

Un sourire grand comme ça, une écoute attentive et le grand désir de nous soutenir ont fait de cet “happy culteur” un partenaire idéal.

Mais bien sûr, ses talents premiers, ce sont avant tout le professionnalisme et la passion de son métier. C’est à l’âge de 15 ans “qu’il s’est fait piquer” pour la première fois par “le virus mellifère”. Les formations se sont succédées et ses voyages en Australie, au Canada et en Nouvelle-Zélande lui ont donné la maturité et l’expérience nécessaires pour oser se lancer dans l’aventure depuis 2012.

Originaire de Faverges et basé à Doussard, Damien n’a pas les deux pieds dans la même ruche ! 40 000 kilomètres par an parce que si le miel est régional, principalement du miel de Montagne, Damien hiverne ses ruches dans le midi. Il faut les visiter régulièrement et parfois, faire des essais parce que Damien est un passionné de nouvelles techniques, nouvelles essences et nouvelles méthodes pour coller à la réalité et aux enjeux climatiques.

Son entrepôt acheté “parce qu’il n’y a pas de hasard”, a permis l’installation de la miellerie. La production, aujourd’hui, est abondante et la fécondité passe aussi à travers le désir de transmettre et d’aider. Ainsi les stagiaires sont régulièrement présents comme il avait pu lui-même découvrir le métier chez des apiculteurs accueillants. Quant à la miellerie et ses équipements ils sont aussi à la disposition de jeunes confrères dans des conditions très intéressantes.

Merci à Damien de nous partager cette passion qui n’est pas étrangère au choix de la couverture de cette nouvelle parution.

75% de la population des insectes a disparu en moins de trente années avec ce phénomène, c’est l’ensemble de la biodiversité qui se trouve menacée. Le manque d’insectes fragilise aussi la population des oiseaux. Nous ne pourrons bien tôt plus apprendre à nos enfants que “ce sont les hirondelles qui font le printemps…!”

Même si l’on peut difficilement faire une classification des horreurs qui menacent la vie sur notre planète, cette disparition des insectes est, selon Susan George, fondatrice du mouvement Attac en 1998, probablement plus grave que le réchauffement climatique.

Quant aux abeilles, nous rappelons simplement leur rôle déterminant dans la pollinisation et donc le déploiement de la vie sur cette même planète.

Il y a tellement de leçons à tirer de ce monde fabuleux et de cette organisation savante pour produire l’un des plus majestueux produits offerts par la nature (miel + propolis).

La nature est pleine de richesses encore insoupçonnées !

Remercions-la de l’harmonie, de la paix et de la joie qu’elle procure en surabondance. Et surtout confions ce merveilleux message aux générations qui arrivent.

Damien Blampey

 

La Miellerie du Bout du Lac
260 chemin des Pérouses à Faverges
Tél : 06 17 18 80 71
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.