jeudi, 11 mai 2017 14:47

‘‘dis Mère-Grand...’’ : L'Anis

‘‘dis Mère-Grand...’’ : L'Anis
V
ous avez dit « remède de Grand-mère » ?
Véritable puits de connaissance, cette Grand-mère qui transmettait son savoir à sa fille, est à l’honneur dans cette rubrique*, avec la présentation d’une plante, de ses vertus et de la façon de l’utiliser.

Aujourd'hui : l'Anis (Pimpinella anisum)
Découvert au Moyen-Orient et dans les îles de la Méditerranée Orientale, l’anis s’est progressivement répandu dans le monde. De nos jours, il est essentiellement cultivé dans le bassin méditerranéen. Pour les Chinois, c’était une plante sacrée dont les tiges étaient brulées sur les tombeaux et dont les graines servaient à aromatiser les mets des repas de noce. L’anis est synonyme d’invincibilité car aucune maladie ne lui résistait. En outre, il paraît qu’au XVIIIème siècle à l’occasion de Pâques ou de Noël, les boulangers offraient à leurs clients des pains à l’anis.

Les feuilles très parfumées peuvent être cueillies selon les besoins et ajoutées dans les salades composées. Ce sont surtout les « grains » très aromatiques qui sont utilisés, en infusion, pour parfumer pain et pain d’épices, liqueurs... L’Anis vert s’utilise dans le traitement des vomissements nerveux, des migraines digestives, et des vertiges et éblouissements digestifs. On l’utilise aussi en cas de règles douloureuses, de colique chez les enfants, d’éréthisme cardio-vasculaire (fausse angine de poitrine), d’asthme, de spasmes bronchiques, de toux.

Au jardin, l’Anis vert demande une situation chaude et ensoleillée, un sol léger, de préférence fertile et un peu frais. Le semis a lieu au printemps en couvrant à peine les graines de terre légère. Après la levée, il faut éclaircir les plants de 15-20 cm. Les fruits se récoltent en fin d’été, lorsqu’ils brunissent et sèchent. Les feuilles se cueillent au fur et à mesure des besoins à partir de juin.

Utilisations

En épices ou en condiment : on utilise souvent l’anis en guise de réglisse chez les fabricants de confiseries. L’anis entre également dans les préparations alcoolisées comme le Pastis (bien sûr !). En cuisine, tous les grains d’anis se cuisinent et accompagnent le chou ou les biscuits.
En tisane : pour réaliser une bonne tisane d’anis, il est nécessaire d’utiliser 1 g de fruits séchés pour une dose de 200 ml d’eau. Attention, il est essentiel de concasser les fruits dans un mortier avant l’utilisation. Il faudra faire infuser environ 10 bonnes minutes. Vous pourrez boire ensuite une tasse avant chaque repas afin de faciliter votre digestion.

Huiles essentielles

En massage : elle traite les rhumatismes.
Mélangez 2 gouttes d’huile essentielle d’anis vert à 20 ml d’huile végétale de votre choix. Comme pour tout autre produit similaire, il est primordial de respecter le dosage indiqué.

En inhalation : 6 gouttes dans 375 ml d’eau.
L’huile essentielle d’anis vert est très salutaire pour soulager la congestion nasale et la congestion pulmonaire, pour faire cesser les quintes de toux imputables au rhume ou à la bronchite, les palpitations ou les sentiments d’oppression. Elle est aussi efficace pour calmer les maux de tête.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.