mardi, 02 mai 2017 14:13

Grandir et Créer

Grandir et Créer

cette école doit être


la plus accessible


possible aux


familles modestes

L
a rencontre avec Sébastien a été juste magique. De toutes parts, naissent des projets plus précieux les uns que les autres.Celui de l’association « Grandir et Créer » nous interpelle tout spécialement.
Bonjour Sébastien, pouvez-vous nous dire comment est née l’initiative ?
Grandir et Créer est une association, un collectif de parents et d’éducateurs. Nous avons eu la grande chance de nous être rencontrés et entendus sur ce qui nous tenait le plus à cœur, à savoir contribuer au renouveau du monde de l’éducation en portant une attention particulière sur trois dimensions essentielles à nos yeux : le lien à la nature, à soi-même et aux autres.

Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur ces trois liens ?
Le premier : passer plus de temps au contact de la nature, quelques heures chaque jour. Les enfants deviennent ainsi plus capables de la comprendre et d’en prendre soin.
Le second : aider les enfants à mieux se connaître. Connaître leurs émotions, leurs limites mais aussi leurs ressources et leurs talents. Ils sont alors à même de mieux prendre soin d’eux-mêmes.
Enfin, apprendre à mieux vivre en communauté : comprendre leurs émotions, coopérer, travailler ensemble, régler les conflits au plus juste. Il s’agit finalement de prendre mieux soin des autres.

Comment agissez-vous pour encourager ces liens ?
Nous allons d’abord créer une école qui va ouvrir en septembre 2017. Dans un premier temps pour des enfants de 3 à 6 ans puis une école primaire. Même si nous connaissons beaucoup d’enseignants formidables, dans le privé comme dans le public, nous rêvions d’une école qui mette ce triple lien au cœur de son projet pédagogique. Nous avons découvert en 2015 qu’elle existait, créée il y 5 ans à la Réunion. Un voyage de 10 jours sur place l’année dernière nous a convaincus : c’était bien l’école dont nous rêvions. La co-fondatrice de cette école, Laetitia Sauvage est une vraie professionnelle de l’éducation. Elle sera notre co-directrice pédagogique afin que nous puissions profiter pleinement de son expérience.
Et puis, au fil du projet, il est devenu de plus en plus clair que nous ne voulions pas nous contenter d’une action auprès de 15, 20 ou même 50 enfants. Nous tenons tellement à favoriser ce triple lien à la nature, à soi et aux autres que nous avons décidé de contribuer dès maintenant à l’émergence d’initiatives dans ce sens sur le territoire éducatif de l’agglomération d’Annecy.

Comment pensez-vous vous y prendre ? N’est-ce pas un territoire trop grand ?
Cela passera par une coopération étroite avec les enseignants et éducateurs du privé comme du public, qui seront les plus enthousiastes pour favoriser ce triple lien. Nous leur proposerons des rencontres régulières afin de partager nos informations, nos ressources. Nous organiserons des ateliers dans notre école (permaculture, intelligence émotionnelle, apprentissage de la coopération, médiation et de règlement des conflits, philosophie pour les enfants ou encore méditation de pleine conscience, sur un mode laïque bien sûr). Il y a énormément d’innovations inspirantes dans le monde de l’éducation actuellement et nous voulons en faire bénéficier le plus grand nombre possible d’enfants. La première salariée de l’association sera d’ailleurs, dès cet été, une personne spécialement chargée de contribuer à créer du lien avec les acteurs éducatifs locaux.

Cette école et ces activités seront-elles accessibles à tous les revenus ?
Notre équipe s’est aussi retrouvée à l’unanimité sur un principe fort. Cette école, qui sera nécessairement privée hors contrat (au moins dans un premier temps), doit être la plus accessible possible aux familles modestes. Il y a bien sûr une réalité économique à respecter. Créer une école coûte cher et il n’y a pas beaucoup de marges de manœuvre (80% des dépenses correspondent aux salaires des enseignants et au loyer). Mais en étant tous intégralement bénévoles et en demandant un peu plus aux familles aisées, nous serons en mesure de proposer un tiers des places de notre école à des familles ne pouvant payer le coût de la scolarité. Les tarifs des autres activités sont aussi fortement modulés en fonction des revenus. Nous y tenons énormément.

De quel soutien avez-vous besoin ?
L’ambition étant de contribuer à ce que notre agglomération soit un des territoires parmi les plus innovants en France dans le domaine de l’éducation et peut-être source d’inspiration pour d’autres, nous veillerons à créer du lien avec les autres acteurs du changement qui s’intéressent à l’éducation.
Nous constatons en particulier qu’un certain nombre de dirigeants d’entreprises s’engagent actuellement pour la planète ou un monde plus juste en recherchant des modèles économiques qui soient plus au service du bien commun. Nous les invitons dès maintenant à participer à cette action pour un territoire éducatif innovant car ils ont beaucoup de talents. Leur créativité, leur goût de l’action et leurs compétences professionnelles, tout cela nous est précieux.
Ces talents viennent d’ailleurs très bien compléter ceux des professionnels de l’éducation qui savent voir le plus beau chez nos enfants et les aider à grandir. Nous organisons une première soirée sur le thème de la rencontre entre professionnels de l’éducation et dirigeants d’entreprise le 13 juin à 19h30 (Salle Eaux et Forêts, boulevard du Fier à Annecy).

www.grandiretcreer.org

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.