mardi, 02 mai 2017 13:52

Alternatives éco-citoyennes à la voiture

Alternatives éco-citoyennes à la voiture
P
our certains d’entre nous, la voiture est synonyme de confort, de sécurité, de puissance, de vitesse, bref, de performances technologiques. Pour d’autres, c’est un objet statutaire et narcissique, un symbole de réussite voire un outil de séduction. N’oublions pas sa valeur sentimentale !
Elle reste, en tout état de cause, un outil pratique et indispensable au quotidien. Pourtant, force est de constater que l’automobile est un facteur important de pollution. Lutter contre le gaspillage de carburant ou sa consommation inutile apparaît désormais comme un impératif majeur.
Mais comment faire ?

Les alternatives éco-citoyennes à la voiture ne manquent pas :
- l’autopartage ou libre service (souvent des véhicules électriques) : on a accès à un véhicule selon ses besoins. Ce phénomène est renforcé par une idée nouvelle proposant l’utilisation de voitures d’entreprises ou de collectivités locales qui parfois demeurent durant des journées entières sur les parkings de ces structures,
- le co-voiturage : des sites mettent en relation passagers et conducteurs pour faire un même trajet ensemble, - le concept de « multimodalité » : je choisis et je combine les modes de transport selon mon besoin et le trajet à faire. Le tout voiture n’étant plus une solution ni pratique ni économique.
- les transports en commun électriques ou au gaz naturel,rapides et économiques,
- le parking relais : un stationnement en dehors du centreville relié à un transport en commun,
- les transports en commun électriques ou au gaz naturel, rapides et économiques,
- le parking relais : un stationnement en dehors du centre-ville relié à un transport en commun,
- la voiture électrique, ou tout du moins la voiture hybride ou la voiture propre
- le vélo et le vélo électrique, permettant de prendre des raccourcis et de circuler à travers les bouchons,
- les deux roues comme le e-solex, le tricycle, le segway...
- la marche à pied, la trottinette, les rollers,... 100% écologique, 100% économique,
- et plein d’autres nouvelles initiatives citoyennes locales proposées par les communes et les associations.

Nous sommes conscients du problème et avons envie de protéger l’environnement mais nous choisissons le plus souvent d’adapter notre discours plutôt que notre comportement. Il reste encore une possibilité pour les irréductibles, pour ceux qui n’arrivent pas à se passer de leur « 4 roues », il s’agit de l’éco-conduite, une conduite souple et modérée. Elle réduit les dépenses en carburant et participe au respect de l’environnement tout en améliorant notre sécurité et celle de nos passagers. Ces économies de carburant seront déterminantes et d’autres économies en découleront, au niveau des moteurs, des pneumatiques, des embrayages et des freins,... et donc une réduction du gaspillage d’énergie et de la pollution globale générée par la circulation automobile.

Soyons confiants et croyons à la jeune génération qui, nous le constatons déjà, n’est plus tant attachée à la voiture que les générations précédentes. Depuis 20 ans, nous avons réussi à baisser la pollution industrielle, donnons-nous les moyens de réduire la pollution automobile.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.