mardi, 02 mai 2017 12:47

Les orchestres d’harmonie

Les orchestres d’harmonie

Progresser,


jouer de la musique,


se faire plaisir


et s’entraider

L
‌‌a France est le pays qui a le plus important patrimoine d’orchestres d’harmonie. Une culture et un héritage qui ont plusieurs siècles. En ces temps de crise sociale, des personnes se retrouvent sans emploi. L’orchestre amateur peut être un moyen d’occupation, de ressource mentale pour oublier un instant ses soucis et pour créer de la cohésion sociale.
Dans une société fortement individualiste, toute forme d’identification collective apporte une proposition de douceur. Les harmonies offrent un havre de paix collectif. Il y a une éthique de l’harmonie faite de solidarité inter-générationnelle, celle-ci porte un idéal de vie social bien loin de l’esprit compétitif et individualiste de notre temps.
L’âge des musiciens va de 12 à 77 ans, mais tout le monde se cotoie et avance dans le même but : progresser, jouer de la musique, se faire plaisir et s’entraider, un état d’esprit qui anime l’ensemble de ces formations. La force des orchestres d’harmonie est avant tout la diversité des tranches d’âge.

Leur succès est aussi directement lié à la qualité de leur niveau musical grâce à la professionnalisation de leur encadrement.
Un orchestre d’harmonie est un ensemble musical regroupant la famille des bois (hautbois, clarinettes, flûtes...), des cuivres (trompettes, trombones...) et des percussions (batteries, timbales, xylophones...).

Les orchestres d’harmonie ont un répertoire spécifique sans cesse renouvelé. Tous les styles de musique sont abordés (musiques de films, jazz, variétés, classique...).
Aujourd’hui, de nombreux compositeurs enrichissent le répertoire avec des créations originales pour les orchestres d’harmonie. Toutes les familles d’instruments peuvent tenir un rôle de soliste dans l’orchestre. Ce sont aussi des concerts dans des grandes salles de spectacles et des animations dans les quartiers.

Ces créations contribuent à valoriser l’orchestre d’harmonie et favorisent la pratique de la musique collective.
L’absence de liens avec une école de musique est un manque important pour la pérennisation de ces groupes. Il est souhaitable qu’un vivier de nouveaux élèves alimente régulièrement l’harmonie.
Un orchestre d’harmonie fait partie du patrimoine de la commune, il est proche des habitants et est un partenaire privilégié des élus, tout en cherchant à vivre avec son temps. C’est pour cette raison qu’il est très important de faire évoluer le répertoire.
L’âme musicale des villes et des communes de France s’exprime très fortement par les harmonies, qui d’ailleurs, assurent des fonctions municipales commémoratives indispensables.

Gérad Demez - Président de l’Orchestre d’Harmonie de Rumilly

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.