lundi, 22 juillet 2019 15:05

"dis Mère-Grand..." : Achillée Millefeuille

"dis Mère-Grand..." : Achillée Millefeuille
V

ous avez dit « remède de Grand-mère » ?
Véritable puits de connaissance, cette Grand-mère qui transmettait son savoir à sa fille, est à l’honneur dans cette rubrique*, avec la présentation d’une plante, de ses vertus et de la façon de l’utiliser.

Aujourd'hui : ‘‘‘Achillée Millefeuille” (Achilea Millefolium)

Aussi appelée « herbe aux charpentiers », « herbe de la Saint-Jean » ou « sourcil de Vénus », l’achillée millefeuille est reconnaissable grâce à ses inflorescences blanches ou rosées disposées en corymbes, composés de nombreux capitules - ensemble de fleurs.
Elle doit son nom à Achille, héros grec de l’Iliade ayant combattu lors de la bataille de Troie, qui utilisait ses propriétés bactéricides, cicatrisantes, hémostatiques et humidifiantes (favorise les échanges sanguins dans les ecchymoses) pour soigner ses blessures et celles de ses soldats.
Ce ne sont pas ses seules propriétés médicinales : emménagogue, elle peut être utilisée pour réguler le cycle menstruel en période de ménopause ou lors de règles irrégulières mais aussi pour réguler le transit intestinal. Elle stimule aussi la circulation sanguine notamment veineuse.

Dans nos jardins, pâturages et friches, elle fleurit de juin à octobre et se propage grâce à des stolons souterrains, pouvant ainsi coloniser rapidement de grandes surfaces. Ces stolons laissent sortir de terre des petits plumeaux de feuilles alternes très découpées (d’où son nom Millefolium), qui donnent naissance à des plantes, fleuries ou non.
Les feuilles ont un pétiole long jusqu’à 20 cm et la plante peut mesurer de 10 à 80 cm. De plus, elle est très résistante à la chaleur et les fleurs peuvent ne pas s’épanouir pendant plusieurs années en cas de conditions trop défavorables.

Au niveau culinaire, d’un côté, les jeunes feuilles sont légèrement astringentes (légèrement âpres) et une fois ciselées, elles peuvent être utilisées dans des salades, omelettes ou pour accompagner du poisson.
D’autre part, les fleurs avec leur saveur camphrée, peuvent être cuisinées en pesto (avec de l’huile d’olive, des graines de tournesol en poudre) et assaisonnement selon l’envie.

Christine Belleville - Cuisine Vagabonde
Tel : 06.28.32.43.98
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.