mercredi, 11 juillet 2018 10:06

‘‘dis Mère-Grand...’’ : La myrtille

‘‘dis Mère-Grand...’’ : La myrtille
V
ous avez dit « remède de Grand-mère » ?
Véritable puits de connaissance, cette Grand-mère qui transmettait son savoir à sa fille, est à l’honneur dans cette rubrique*, avec la présentation d’une plante, de ses vertus et de la façon de l’utiliser.

Aujourd'hui : la Myrtille (“Vaccinium myrtillus”)
Famille des éricacées, ce sous arbrisseau, haut de 20 à 50 cm, pousse à partir de 400 m d’altitude sur des sols acides et siliceux. Il croît abondamment et en groupements denses dans les sous-bois montagneux, les forêts claires, les landes marécageuses ou les tourbières. On le trouve en Europe, en Asie et en Amérique du nord. Ses nombreux rameaux verts et anguleux portent des petites feuilles coriaces, ovales et finement dentées. Ses fleurs en grelot, colorées vert et rouge donnent des petites baies noir bleuté récoltées à la fin de l’été.

Historique
La myrtille est nommée brimbelle dans les Vosges et bleuet au Canada. Dioscoride vante ses propriétés et l’indique pour combattre la dysenterie. Plus tard on la préconise pour calmer les maux d’estomac, les aphtes et le muguet des enfants. Lors de la seconde guerre mondiale, les aviateurs de la Royal Air Force consommaient de la myrtille pour conserver ou améliorer leur acuité visuelle pendant les vols de nuit.

Propriétés médicinales
Les tanins présents dans la baie de myrtille ont une action anti diarrhéique et bénéfique pour calmer les spasmes et douleurs de l’intestin et du colon. Les fruits frais sont riches en fibres, légèrement acidulés et peu sucrés. Ils contiennent des vitamines A, B, C, P, quelques minéraux et surtout une haute teneur en anthocyanosides, substances qui donnent la couleur. Ces pigments ont une action antioxydante et tonifiante des vaisseaux sanguins. Ils luttent contre les troubles circulatoires comme les jambes lourdes, les varices et les hémorroïdes. Ils augmentent la résistance des vaisseaux capillaires, aident à préserver l’acuité oculaire et améliorer la vision nocturne.

Marie Pereira, Naturopathe - Botanic®

Utilisations

Décoction de feuilles :
1 cuillère à soupe de feuilles pour 25 cl d’eau froide, portez à ébullition et laisser bouillir 2 mn, puis laisser infuser 10mn et filtrer. A utiliser en gargarisme pour soulager les inflammations buccales. Les feuilles, comme la bruyère et l’airelle, ont aussi un effet antiseptique des voies urinaires, à prendre en prévention des cystites.

Décoction de baies :
50g de baies pour 25cl d’eau, procéder comme pour les feuilles. Prendre 4 à 5 tasses par jour jusqu’à amélioration des symptômes en cas de troubles intestinaux ou urinaires.

La consommation régulière de la myrtille fraiche ou surgelée est bénéfique et facile à utiliser.
Délicieux remède, ce « super fruit » se déguste à l’état frais, en jus, smoothie, sorbet mais aussi dans les pâtisseries, les compotes, sirops et autres exquises gourmandises.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.