vendredi, 24 janvier 2020 08:52

RES-EAU-LUTION pour 2020…

RES-EAU-LUTION pour 2020…

 

 
C

ontrairement au siècle précédent, ce début des années 20 ne marquera évidemment pas une très forte croissance économique mais, souhaitons-le plutôt, une très forte croissance écologique. Alors ne parlons plus en l'air, concentrons-nous sur l'eau !

Car l'énergie pour alimenter cette nouvelle croissance n'est plus le pétrole fossile mais l'eau, une eau que nous avons le privilège ici de côtoyer dans tous ses états, sang de la Terre vivante, carburant universel qui se renouvelle sans cesse depuis des milliards d'années dans une relative stabilité.

Qui se renouvelait, devrait-on dire … !
Car l'Homme contemporain depuis seulement un siècle perturbe son grand cycle : il ne se contente pas d’utiliser l’eau qu’il prélève dans la Nature mais il la trouble irréversiblement par des micro-polluants chimiques issus de ses usages quotidiens.

Quand on parle de l’Homme, on s’attend à ce qu’il raisonne et quand on parle de l’eau réseau n’est pas un vain mot.
En effet apprendre à réduire ses impacts sur la Nature pour maintenir une qualité de l’eau pure nécessite des décisions croisées à tous les stades, depuis celui de la production jusqu'à la consommation des produits fabriqués ou cultivés.
Donc sélectionner des achats le moins impactant, choisir des produits issus de techniques les moins coûteuses pour l'eau permettent à la fois d'exercer notre liberté, nourrir notre intérêt sur leur élaboration et redonner de la valeur à notre environnement de vie.
Nos résolutions doivent être tournées vers des solutions permettant de restreindre au maximum les pollutions que nous accumulons encore et toujours, spécialement à l'endroit où nous habitons.

Et quand on « dit...lution » on pense trop facilement dilution dans l'eau, en quelque sorte purification passive entraînant paresse de discernement, mais la science récente nous apprend qu'il n'en est rien : les micro-polluants résiduels ont toujours un impact nocif sur la Nature voire sur la santé humaine ou animale.
Évidemment l'eau ne fera pas tourner seule l'économie du futur mais notre société du toujours plus de croissance gagnera à parfaire la connaissance intime du fonctionnement singulier de cette ressource afin de comprendre enfin que le partage entre tous d'une même énergie en mouvement permet aussi de développer la vie communautaire tout en se reconstituant en un grand cycle totalement renouvelable.


Cette évolution se fonde sur les comportements de chacune et chacun, à l'échelle locale, là où l'identité fait sens.

Notre territoire si riche en eau peut en devenir moteur … à eau bien sûr !

Vive les années vingt à venir !

Vive la rés-eau-lution!

 

Serge Martinot
Président de la Fondation Eau Neige et Glace
Faites un don sur www.fondation-eng.org

 

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.