mardi, 08 janvier 2019 08:23

De joyeuses résolutions

De joyeuses résolutions
C
e mois de Janvier correspond à la présentation des vœux pour cette nouvelle année. C’est dans le cadre de cette rubrique que j’ai désiré le faire. Pourquoi ? Parce que cette démarche a déjà une longue histoire pour moi.
Elle a commencé dans les années 2000. Ce monde du Développement Personnel m’était totalement inconnu. Merci à vous tous et surtout à vous toutes (vous êtes majoritairement des femmes à proposer cette démarche !). Ce n’est pas étonnant, elle fait appel à un tempérament, à un cœur qui s’exprime plus facilement dans votre sensibilité féminine, mesdames !
Notre monde en a tellement besoin !

Formuler des vœux ne peut plus être une coutume adressée entre nous sans une réelle profondeur dans l’intention exprimée. Nous ne pouvons plus nous envoyer des vœux en espérant qu’une bonne étoile, la Providence ou le hasard viendront combler ceux à qui nous les adressons sans que nous y soyons impliqués.

La situation est grave et je trouve que ces vœux devraient correspondre à de vrais engagements sur la nouvelle année. Ces vœux ne pourraient-ils pas être l’occasion de partages pour nous les rappeler, pour nous permettre de nous épauler, nous reprendre dans la bienveillance, nous stimuler pour que nos promesses deviennent réalités.

Dans le cadre de votre magazine et en particulier dans celui de cette rubrique, je vous souhaite de pouvoir avancer sur cette quête de sens à donner à votre vie.
Je veux maintenant renouveler mes remerciements à tous ces professionnels qui accordent leur confiance à Limpresario en publiant leurs annonces régulièrement : présentation d’un outil, promotion d’une conférence, d’un stage ou d’un séminaire…

Je suis conscient de la responsabilité que je prends car ce monde du Bien-Etre et du Développement Personnel touche à la profondeur de l’être et, chez beaucoup d’entre nous, à des zones fragilisées par des histoires compliquées et parfois douloureuses.

A vous tous lecteurs, j’exprime à nouveau mon invitation à la “prudence” sans “méfiance”.
Ces deux termes qui se ressemblent ne doivent pas être confondus. Il faut une dose certaine de discernement pour s’engager sur la voie d’un travail sur soi. Il faut aussi, pour l’efficacité de l’outil proposé, pouvoir accorder sa confiance au professionnel(le) choisi(e).

Nous sommes, une fois encore, sur le fil du rasoir ! C’est la raison pour laquelle le premier rendez-vous est toujours important. Il doit être l’occasion d’une confirmation mutuelle du désir de faire un parcours ensemble.

Je reste à l’écoute de chacun. Restons dans la confiance, dans l’espérance et dans la bienveillance mutuelle. Donnons au Prince qui est en chacun de nous la possibilité de grandir et d’emplir nos vies du meilleur pour nous et pour tous. Bonne année 2019 !

Benoît

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.