mardi, 09 janvier 2018 14:14

A long way… to go…

A long way… to go…
Q
ue vous soyez croyants ou pas, si je vous parle de la galette des rois » vous allez percuter !
Et bien cette histoire de mages que nous fêtons à l’Epiphanie m’a toujours interpellé.
Cette fête ne raconte-t-elle pas le parcours des hommes en quête de sens depuis toujours ?

A la recherche de réponses à l’immensité de leurs questions, des savants, comptant sur leurs connaissances acquises et sur leur bonne étoile, se sont mis en marche…
Traversant les déserts arides de leurs doutes, de leurs peurs, de leurs échecs, forts de leurs petites réussites et puissants d’une dose suffisante d’espérance, ils avancent, chargés de toutes leurs richesses. Certes, l’intention est bonne ! C’est pour adresser un présent à un petit enfant qu’ils ont pris de l’or, de l’encens et de la myrrhe mais l’histoire ne raconte même pas ce que sont devenues toutes ces trésors.

Combien de semaines, de mois, d’années ce parcours va-t-il durer ? Une vie, probablement, car ces savants n’ont-ils pas poser la mauvaise question : celle du « Pourquoi ? » au lieu du « Pour Quoi ? ».
Cette supposition ne se confirme-t-elle pas par d’autres personnages présentés dans ce récit et que tous, nous connaissons bien ?

Les bergers n’ont pas de connaissances particulières. Ils vivent dans une grande simplicité, dans le respect de leur seule richesse que sont ces quelques moutons qu’ils élèvent.
Une grotte sale, froide, retirée du tumulte de la vie… Une grande pauvreté, beaucoup de simplicité, une dose de curiosité… Ce sont probablement les données premières pour vivre la rencontre.

Pour eux, le chemin n’a pas été bien long, ils ont été les premiers peut-être parce qu’ils étaient considérés comme les derniers !

Au lendemain de Noël et à l’aube de cette nouvelle année, je formule pour nous tous le vœu de cette simplicité !

2018 !
Promesses d’un monde nouveau dont nous serons acteurs, tout simplement.


Benoît

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.