mardi, 09 janvier 2018 08:34

La vision intégrale de Ken Wilber

La vision intégrale de Ken Wilber

Un outil


bien cadré

D
ans le cadre de la Promesse, objet de ce numéro de L1mpresario, celle de vous proposer de vous accompagner de temps à autre sur votre chemin de Vie… Voici un outil exceptionnel.
Il est bien sûr largement simplifié puisque Ken Wilber, chercheur américain, psychologue, spécialiste de l’évolution, a approfondi sa théorie en allant étudier les différents stades d’évolution dans chacun des cadrans que présente sa « vision intégrale ».

Ken Wilber propose de constater que tout, dans la création ou dans notre société, peut être analysé suivant quatre critères qui se complètent pour avoir une vision intégrale du phénomène que nous désirons analyser : nous-mêmes, une entreprise, une famille, une équipe ou une association, une religion…
1er critère : personnel – intérieur
2nd critère : collectif - intérieur
3ème critère : personnel – extérieur
4ème critère : collectif extérieur

Prenons par exemple et pour vous aider à mieux comprendre, le phénomène « Rugbyman »

1° personnel - Intérieur
C’est ce qui anime la personne « rugbyman » dans son intériorité. Elle pense rugby, elle rêve rugby, elle s’approprie intérieurement les valeurs du rugby…

2° collectif - Intérieur
Le rugbyman partage sa passion, rejoint ceux qui, comme lui, ont une culture « rugby ». Il va constituer une équipe pour s’entrainer, pratiquer, gagner… Cette communion renforce sa passion pour ce sport et nourrit son intériorité.

3° personnel - Extérieur
Vous l’avez remarqué, le rugbyman a un extérieur repérable ! Costaud, souvent balafré surtout au lendemain d’une compétition, il arborera souvent une tenue qui l’identifie et vient aussi favoriser sa vie intérieure.

4° collectif - Extérieur
Pour pratiquer, pour partager, il faut des règles, des infrastructures, un terrain jusqu’à une Fédération nationale pour coordonner le « système ». Sur le stade, le rugbyman a trouvé son espace de jeu, il peut se transcender et vivre pleinement ce qui l’habite intérieurement.

Voici, ci-contre, sous la forme d’un petit schéma, le résumé complété de cette théorie.
Attention, il est important de comprendre que les quatre cadrans sont tous en synergie. Si je n’alimente pas ma dimension personnelle intérieure, je fragilise la probabilité de pouvoir rejoindre le groupe. Le groupe déstabilisé de mon absence ne peut mettre en place les règles satisfaisantes pour s’organiser. Quant à la dimension personnelle extérieure, enlevez à un avocat la robe qui le caractérise, il perdra peut-être de son assurance et le procès n’aura plus vraiment la même «consistance»…

Autre exemple : si le voile ou la croix (critère personnel extérieur) prennent trop d’importance par rapport à ce que vit la personne dans son intérieur personnel voire dans ce qui se vit en profondeur dans sa communauté (intérieur collectif), ce voile ou cette croix (si elles ne sont que des représentations extérieures) focalisent l’attention sur ce qui n’est pas premier. Ce déséquilibre peut être source de tensions, de violences alors qu’il n’est que le signe extérieur d’une vie intérieure trop pauvre.

Vous pouvez utiliser cet outil d’analyse dans votre quotidien et en particulier dans votre entreprise. Il vous permettra de réperer bien des dysfonctionnements et vous donnera peut-être quelques pistes d’amélioration.
Bon courage.



Benoît

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.