mardi, 09 janvier 2018 07:21

Quelques brèves...

Quelques brèves...
A
u sommaire de nos brèves dans ce numéro : "Je te promets une histoire différente des autres..." , "Ni toit ni moi", Le Local, Les Hirondelles, Antsirabe – Madagascar, Media Espoir – Rwanda, Il y aura un plan vélo et “APRES DEMAIN”.

"Je te promets une histoire différente des autres. J’ai tant besoin d’y croire encore…"

Pourquoi revenir sur cet événement surmédiatisé ?
D’abord vous confier la complicité qu’il y a eu entre cette œuvre immense proposée par Johnny et chacune des étapes de ma jeunesse, de mon adolescence et même d’un âge plus avancé.
La promesse a été moteur de sa vie, promesse à ses compagnes, à ses enfants, à son public, promesse à la Vie…
Merci encore une fois à ce monstre de la musique.
Et maintenant la promesse n’est plus. C’est l’heure de la rencontre entre une « idole » et Celui qu’elle a porté et qui l’a portée. Ah que… je te promets tout pour toujours.

La croix, la femme, la guitare… Tout une vie…
C’est la symbolique de ce bijou dont il ne se séparait pas.
B.F.


"Ni toit ni moi"

A partir du 2 janvier 2018, les visiteurs du Palais de l’Île sont invités à disperser l’installation « Ni toit ni moi » de l’artiste Sophie Matter, diplômée des Ecoles d’Art d’Annecy et de Grenoble. Pour cette carte blanche, Sophie Matter avait réalisé dans l’ancienne chapelle et la cour intérieure une installation avec un millier de ces tuiles anciennes en écaille (forme arrondie) et en fer de lance (en pointe).
Les personnes qui viennent visiter le monument et ses expositions sont ainsi conviées à démonter le processus artistique en emportant une tuile de l’ancienne toiture du monument emblématique de la ville et, au-delà, à questionner l’héritage culturel patrimonial, sa dispersion comme celle de l’œuvre.
Les personnes qui souhaiteraient seulement emporter une tuile sans visiter le Palais de l’Île sont invitées à se présenter lors des dimanches gratuits de janvier et février : le dimanche 7 janvier et le dimanche 4 février 2018.
La participation du public, une caractéristique et un moteur dans les œuvres de Sophie Matter, inscrit avec poésie le citoyen local ou de passage dans l’histoire du monument, l’histoire de la ville.
Palais de L’Ile – Musée d’Annecy / patrimoines.agglo-annecy.fr / Tél : 04 50 33 87 30


Le Local

“Je m’appelle Manu, j’ai 31 ans, et fin 2016 j’ai ouvert Le Local épicerie au Pont Neuf à Annecy.
Etre plus responsable pour la consommation de produits dont nous avons besoin au quotidien (alimentation bien sûr mais aussi produits d’hygiène et d’entretien) : c’est la démarche proposée. Tous ces produits sont respectueux de la nature et de la santé (99% ont le label AB). Ils sont issus de circuits les plus courts possible. Environ 45 petits producteurs, que j’ai rencontrés personnellement, approvisionnent le Local épicerie. Nous proposons aussi, ce qui est peu courant pour une épicerie à taille humaine, un grand choix de produits en vrac (pas de déchet d’emballage !) que vous pouvez venir prendre dans vos propres contenants et ainsi gérer les quantités dont vous avez réellement besoin. N’hésitez pas à demander la première fois et vous verrez que c’est très simple de « faire sa part » tout en mangeant de bonnes choses. Et pour mener à bien cette envie de me rendre utile, nous formons une équipe de trois personnes pour offrir une ouverture la plus large possible (dont le dimanche matin), vous conseiller et vous servir.” A très bientôt de vous recevoir !
Manu
Le Local Epicerie - Tél : 04 50 05 46 98 / www.lelocal-epicerie.fr


Les Hirondelles.
Pour que la mode dure plus qu’un printemps !

L’aventure est née de notre rencontre dans le bureau que nous partageons à Cran Gevrier (74). Nous ? C’est Claire, Claire et Clarisse, nous sommes toutes travailleuses indépendantes, de près ou de loin pour l’industrie textile et rêvions de pouvoir porter des vêtements qui respectent nos valeurs. Nous avons parcouru la région pour trouver des tissus, du fil, des ateliers de confection… et nous avons réussi ! Grâce à de merveilleuses rencontres nous avons créé une marque de vêtements simples et intemporels, pour hommes et femmes. La confection se fait en séries limitées, à partir de matières issues du ré-emploi ou de production locale, en circuit-court et à la commande… Le tout, dans un souci de transparence.
Nous avons lancé en cette fin d’année 2017 notre site de vente en ligne sur lequel il est possible de commander les dernières pièces dans les tissus déjà trouvés. Pour la suite, la nouvelle collection sera visible au printemps prochain et si vous souhaitez rester informés au fur et à mesure, nous vous disons tout dans nos Newsletter !
Inscrivez-vous sur notre site internet.
Claire Alvernhe, Heureuse Co-fondatrice de Les Hirondelles / www.les-hirondelles.fr


Antsirabe – Madagascar
(16 000 enfants dans la rue)

Et dire que tout a commencé par un apéro entre voisins ! C’est la magie de l’esprit associatif ! Aujourd’hui, après 6 années d’efforts non comptés, « Fleurs de Prunier », ce sont 160 adhérents et parrains, 130 enfants scolarisés, soignés, nourris par nos soins.
C’est un centre d’accueil de jour pour les 25 plus petits entre 2 et 5 ans (3 repas par jour, accompagnement, scolarisation, apprentissage de l’hygiène). Et ce sont aussi plus de 400 repas distribués chaque jour à l’aide de 3 pousse-pousse, grâce à l’équipe éducative et des parents bénévoles.
Notre association a très peu de frais de fonctionnement (1,80% du budget global). Tout est géré directement par notre structure en lien avec nos 11 salariés, des parrains qui se rendent sur place, des parents d’élèves et parfois aussi par les enfants eux-mêmes devenus grands et qui s’impliquent.
Nous avons besoin de vous pour continuer notre mission.
Les conditions de vie à Madagascar permettent de faire des petits miracles avec chaque euro reçu.(1€=7 repas).
Nous cherchons des volontaires pour « tirer le pousse-pousse » avec nous !
Merci de votre soutien. Vous êtes les bienvenus à « Fleurs de Prunier »
www.fleur-de-prunier-enfance-madagascar.com / Tél : 06 22 10 19 47


Media Espoir – Rwanda
Enfants de la rue

Leur quotidien ? La faim, la violence, la prostitution… Leurs conditions de vie ? Fuir la guerre qui, après le génocide de 1994, reste proche au Burundi et au Congo voisins. Alors, c’est la rue… pour unique maison. Notre soutien et notre intervention ? Trois foyers que nous avons construits et qui accueillent et accompagnent vers une réinsertion sociale.
Nos possibilités ? D’abord et avant tout aimer et « croire qu’enfin ils s’en tireront. Etre sûrs que le miracle se produira, qu’aux jours de tension, de colère et de violence succèderont, de plus en plus rapprochés, les jours de compréhension, d’échange et d’affection ».
Pour cela, nous nous rendons régulièrement sur place pour vérifier que les sommes que vous nous confiez sont utilisées à 100% au service des enfants.
Merci à chacun d’entre vous.
Media Espoir / Tél : 04 50 45 38 26 / www.mediaespoir.org


Il y aura un plan vélo.
Elisabeth Borne l’a annoncé…

Ces gens là, ils sont juste géniaux ! Parvenir à combiner :
- leur passion du vélo…
- un service à proposer à tous, pour entretenir, réparer, se procurer un vélo…
- créer une convivialité et du partage autour du vélo…
- convaincre ou soutenir les collectivités dans leurs efforts pour favoriser l’usage du vélo…
- améliorer la santé et l’envie de vivre, en vélo…
- jusqu’à devenir, dans un élan national, les interlocuteurs privilégiés d’un Ministère des Transports qui promet un plan vélo…

Et comme chacun d’entre nous en 2018 allons prendre la résolution d’un « plan vélo » à titre personnel ou familial, vous avez méchamment intérêt à rejoindre la troupe de Roue&Co.
Au fait, ils organisent une soirée sympa autour des « Voyages en vélo » le 26 janvier à Annecy. Renseignez-vous !
Alvine au 06 16 51 43 81 ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. / www.roule-co.org


ET “APRES DEMAIN” ?
La suite du film

Cyril Dion, co-réalisateur avec Mélanie Laurent du film “Demain”, récompensé en 2016 du César du Meilleur Film Documentaire, était invité dans le cadre du Territoire Zéro Déchet, Zéro Gaspillage Pays de Savoie. Nous l’avons rencontré au cinéma Victoria à Aix les Bains le lundi 27 novembre de l’an dernier.
Non, les nouvelles ne sont pas brillantes ! Cyril qui, dans le film, nous alarmait tous sur une échéance à 30 ou 50 ans nous a confié son inquiétude. Face à l’évolution des choses, il y a bien lieu de parler maintenant d’un délai beaucoup plus court (probablement entre10 et 15 ans !).
Oui, il y a un grand nombre d’initiatives qui se prennent aujourd’hui dans le milieu de l’entreprise, de la collectivité, de ce monde associatif si riche. Et c’est tant mieux car on ne peut plus attendre les directives émanantes de nos organisations politiques. Il nous faut tous nous impliquer dans notre quotidien et “fleurir à l’endroit où nous avons été plantés”. Il nous faut aussi faire des efforts en communication pour faire connaître tout ce qui est en train de voir le jour…
Nous espérons y contribuer à notre mesure.


Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.